Le château de Sedan: le plus grand d' Europe !

   

Le château de Sedan et ses 70 000 visiteurs par an est un exemple exceptionnel d'architecture militaire. A la différence d'autres châteaux du Moyen âge , celui de la cîté des Princes a été constamment modernisé et embelli pour rester imprenable et témoigner de la puissance et de la richesse de ses illustres propriétaires , les La Marck .

Au final , le plus grand château fort d' Europe : passionnant par son histoire et sa démesure !

35 000 m2 de superficie, des remparts  de 7 à 26 m d'épaisseur voire beaucoup plus ... et une visite de 2h et demie qui vous fera passer des salles de garde aux appartements princiers ...

 

L' historique du château:

Entre 1424 et 1430 ,le Seigneur Evrard de la Marck dont le fief ne compte pas moins de 170 villages et déjà 17 châteaux , fait l'acquisition à Sedan d'un promontoire rocheux et transforme le  prieuré qui s'y touve en château .

la "tour carrée" 

La tour " carrée "  du prieuré  sert alors de donjon . L' église devient chapelle castrale . L'entrée du château se fait par les " tours jumelles " .

Les murs d'enceintes ont alors 2,60 m d'épaisseur.

Entre 1490 et 1500 , le château primitif connaît un  agrandissement spectaculaire et une amélioration de ses défenses. 

Robert II de la Marck  triple la surface au sol du château , déplace l'entrée , ajoute une première tour d'artillerie ( englobée plus tard dans le bastion des Dames ) , crée la " grosse tour " par chemisement et procède au remparement des murailles.

Transformations de 1490 à 1500

L' épaisseur des courtines atteint désormais 4,5m ( 7m par endroit) . 

 

Entre 1500 et 1530 , le seigneur de Sedan met en place de nouvelles défenses : les terrasses d'artillerie .

Côté extérieur ( en prenant sur les fossés ) , une terrasse d'artillerie ( basse ) assortie d'une deuxième  tour d' artillerie .  

La terrasse d'artillerie basse et la haute tour d'artillerie au fond au dernier plan 

Côté intérieur ( en prenant sur la cour ) , une terrasse d'artillerie haute sur tout le périmètre disponible du château.

Les remparts ont désormais  26  m d'épaisseur et même 50 m par endroit !

 

A la renaissance Robert IV de La Marck ,reçoit en 1535 , le roi François 1er et sa cour .  

Le pavillon renaissance

Il fait construire , côté cour ,un petit pavillon renaissance pour son épouse Françoise de Brézé . Son toit était alors du même genre que ceux de la place Ducale à Charleville .

En 1549 , Les Lamarck sont de si puissants et si fidèles alliés d' Henri II ( fils de François 1er ) que celui-ci , reçu  au château , élève leur terres en Principauté souveraine ! C'est de cette époque que date la Galerie de princes (100m de long).

 

Pendant la période trouble des guerres de religion , Henri Robert IV de la Marck, procède au bastionnement du château qui s'achève par la réalisation du bastion du roi en 1573 .

Vue d'ensemble avec fossé et bastion du Roi au fond

Converti au protestantisme , il échappe au massacre de la Saint Barthélémi grâce à la protection de Charles IX ( venu à Sedan observer sa future épouse avant son mariage royal à ... Mézières !) C'est aussi à cette époque qu'est construit le pavillon du gouverneur , la galerie des antiques ( le musée des Princes ) et les logements princiers à colombages du dernier étage ( remaniés en maçonnerie au 19e )

En 1594 ,  Henri de La Tour d'Auvergne , ami d'enfance d' Henri IV, épouse la dernière héritière des La Marck : Charlotte (16 ans). La jeune fille meurt tragiquement et Henri se remarie avec Elisabeth de Nassau . De ce mariage, naîtra le " Grand Turenne ", futur maréchal de France de Louis XIV .

Le palais des Princes dit " château-bas"

En 1613 à la même époque que Charles de Gonzague , Henri de la Tour d'Auvergne fait construire au pied du château ,  le palais des Princes appelé aussi le château-bas .

Sous Louis XIII , les Princes de Sedan perdent leur principauté en 1642 pour avoir comploté contre le roi mais conservent leur Duché de Bouillon tout proche .

Les magasins et casernements et la Porte des Princes

En 1699 , Vauban fait ouvrir une 3ème porte ( la porte des Princes) à l'arrière du château devenu  garnison par adjonction de casernements et de magasins militaires.

 

La visite du château :

Vous pénétrez dans le château par sa partie défensive la plus récente : le bastion du Roi ( 1573 ). Ce type d'ouvrage en forme d'éperon , sert à la défense des fossés . Ce système se retrouvera par la suite dans toutes les forteresses . 

Le bastion du Roi

Par une série d'escaliers vous arrivez sur le sommet du bastion . Au passage vous aurez pu voir une partie du rocher sur lequel est construit le château . Quittez le bastion du roi et poursuivez la visite. Vous allez maintenant entrer dans le château fort proprement dit et découvrir une curiosité architecturale : le chemisage ; une technique de renforcement des murs qui consiste à " ' habiller " un mur plus ancien en en augmentant l'épaisseur par l' extérieur. A Sedan , les architectes ont eu l'idée supplémentaire de ménager un couloir entre les deux ! Ainsi vous aurez l' occasion de vous promenez  en même temps à l'intérieur de la " grosse tour " et à l'extérieur de la petite plus ancienne .

 

En ressortant sur la terrasse et en la longeant , pensez à lever les yeux. Les fenêtres les plus grandes correspondent aux créneaux du chemin de ronde qui faisait le tour du château primitif .

Après un coup d'oeil au bastion des Dames et son échauguette vous arrivez devant l'entrée d'origine du château.Défendue par deux tours jumelles reliées par une bretêche monumentale , la porte était doublée d' une herse qui glissait dans la muraille . 

Les tours jumelles

Franchissez ce passage impressionnant et visitez les tours jumelles . De leur sommet vous allez pouvoir découvrir , un magnifique panorama sur la ville , 40 m plus bas ! et une vue d'ensemble de la cour du château .

A vos pieds les vestiges de l'église du 11e siècle qui se trouvait avant le château et la tour carrée censée défendre le prieuré au 13 e siècle . le château primitif englobait le tout dans un triangle formé par la " grosse tour " ( reconnaissable à sa toiture en forme de chapeau de sorcière ) , les tours jumelles et la tour de l'est sur votre droite .

La galerie des Princes et le toit de la " grosse " tour

Votre visite se poursuit par la découverte du musée installé dans la galerie des Princes . Longue d'une centaine de mètres et pourvue de baies en arcade , on peut y voir aujourd'hui des objets issus des fouilles du château et quelques trésors artistiques du 16e siècle .

A l'extrémité de cette salle se trouvent les appartements des princes qui datent de la Renaissance et communiquent avec la " grosse tour " . Dans l'ancien logis ( aile droite ) avait été aménagée une chapelle privée dont les fenêtres de style gothique ont disparu .

Il vous reste à visiter la galerie des " antiques " où se trouve exposé le panorama de la bataille de Sedan ( 1870 ) en sachant qu'à la Renaissance l'on pouvait admirer ici la plus belle collection d' armures de France ( Certaines se trouvent aujourd'hui au musée de l' armée à ... Paris et le reste à la célèbre Tour de Londres , en Angleterre ! ).

Gravissez encore quelques marches et vous atteignez le sommet de la " Grosse tour " . La rotonde vous permet d'admirer à la fois la magnifique charpente du 15e et l'intérieur de la petite tour !

En sortant dans la cour , qui a servi de lieu de tournage au film de Jean-Luc Besson : " Jeanne d'Arc " , on peut voir  de gauche à droite : le logis du gouverneur ( restaurant ) , les magasins militaires ( hôtel ) et le plus récent accès au château : la monumentale porte des Princes ( ouverte par Vauban en 1699 ) .

                                        Vue sur la cour intérieure du 2 ème château

 

Pour regagner votre point de départ , vous descendrez la rampe d'accès construite lors de l'agrandissement du château et découvrirez sur la droite en sortant le Palais des Princes , appelé aussi château-bas .

A gauche le " chateau-bas " 

Cette majestueuse bâtisse du XVII e siècle fut la dernière demeure des princes de Sedan . Louis XIV y séjourna 45 jours durant en 1654 .

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site