Le château de Hierges

Loin des châteaux de la Loire , le château de Hierges est l' unique exemple de la période Renaissance en Ardenne.

 

Au départ , une forteresse médiévale perchée sur un éperon rocheux , entre marécage et Meuse avec pour seigneur, un compagnon de croisade de Godefroy de Bouillon. Par la suite une résidence de prestige pour le Commandant des armées de Charles Quint , l 'éternel rival de François 1er .

imgp3897-copie-copie-copie.jpg

Quelques 500 ans plus tard , ce rêve d' architecture s' est évanoui mais le lieu a gardé sa magie .

hierges-11.jpg

Comment ne pas s' émerveiller au pied de ces tours finement appareillées , mélangeant la rude pierre bleue de Givet à la tendre brique rouge dans un accord parfait .

 

Pénétrons à l' intérieur grâce à l' aimable autorisation du propriétaire des lieux , le Baron Didier De Witte De Haelen, 80 printemps , descendant d' une illustre famille d' aristocrates belges , intarissable sur l' histoire du château .

hierges-15.jpg

C'est en 1564 , que Charles de Berlaymont , Ministre des Finances de Charles Quint , entreprend la transformation de l' ancien château-fort en demeure d' agrément tout en conservant quelques éléments défensifs. Son fils , Gilles , Commandant des Armées du célèbre Empereur du Saint Empire germanique, en fera l' édifice que l' on connaît par les gravures de l' époque : 2 étages superposés , alignement parfait de grandes fenêtres à meneaux , orientées plein sud , donnant sur la vallée de la Meuse et l 'immense forêt ardennaise .

hierges-13.jpg

En 1793 , le château tombe dans les mains des révolutionnaires . Considéré  comme ennemi de la France, son propriétaire étranger et aristocrate , le Duc d' Arenberg , voit tous ses domaines annexés à la France . Son fils , Prosper se met au service de Napoléon 1er et équipe à ses frais un régiment de cavalerie appelé " chevaux légers du Duc d' Arenberg " qui se distinguera lors de la campagne de Prusse en 1806. Grâce à lui, son père sera nommé Sénateur puis obtiendra le titre de Comte de l' Empire  en 1808 .

 

Laissé à l' abandon , le château connaîtra les outrages du temps . Faute d' entretien , sa toiture en ardoise de Rimogne disparaît et la facade du grand quartier s' écroule lors d' une tempête en 1884 .

 

L' étable et les écuries reconverties en corps d' habitation permirent de loger des gardiens et le domaine devint pour ses propriétaires successifs un lieu privilégié  pour la chasse .

 

imgp3934-copie-copie-2.jpg

Aujourd'hui, le château revit chaque été au rythme des visites organisées par l ' Office du tourisme . Le parc et ses jardins à la française et à l' italienne , agrémentés de  pièces d' eau et de statues offrent aux visiteurs un lieu de promenade bien romantique .

 

L' entrée vous en coûtera 6€ adulte ( 2013 ) , un peu cher mais la visite est guidée '' à l' ancienne '' et dure 1h . Gratuité lors des journées européennes du patrimoine en septembre.  

Commentaires (1)

1. KRPIC (site web) 17/03/2017

Bonjour,
Nous sommes une troupe de 8 danseurs de l'époque renaissance, et nous pouvons proposer des spectacles de danses paysannes, ou de danses de cours.
N'hésitez pas à nous contacter pour des événements.
Nous pouvons danser avec sonorisation enregistrée, mais également avec une troupe de musiciens.
Merci et peut-être à bientôt
Les Gaillards de Rodemack

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×