Gustave Eiffel et les Ardennes

Monsieur Dardart , historien régionaliste bien connu a publié il y a de cela une dizaine d 'années un article sur les ponts de Montcy. Fort bien documenté , celui-ci faisait état d 'un pont reconstruit après la guerre 14-18 et redétruit en mai 40, sans cependant en offrir une vue à ses lecteurs .

 

Or il se trouve qu 'au hasard d' une recherche pour un article à paraître sur la contribution des Ardennais à la création du métro parisien , j' ai découvert que la société de Gustave Eiffel avait été contactée pour l ' édification de plusieurs ponts sur la Meuse au lendemain de la première guerre mondiale.

 

billet-eiffel.jpg

Rappelons qu ' Eiffel , élève ingénieur de Centrale avait commencé par travailler pour les chemins de fer , son premier grand chantier étant en 1858 , un pont ferroviaire de 500 m de long à Bordeaux . Le brillant ingénieur avait créé dès 1866 sa propre société et réalisé bien des ouvrages internationaux avant d 'édifier sa fameuse Tour pour l 'exposition universelle de 1889 . En 1893 , il avait abandonné la direction de son entreprise tout en en gardant des parts , celle-ci continuant son activité sous un autre nom social . C' est précisément dans les archives de cette société , déposées aux archives nationales que l 'on trouve une référence à la construction d' un pont à Montcy Saint Pierre en 1922 . S' agit-il du pont entre Charleville et Montcy ou celui dit des deux Montcy ? Une étude approfondie basée sur la comparaison des cartes postales de l ' époque ( au demeurant , difficiles à trouver car la grande mode en était passée ) et les réalisations attestées d ' Eiffel laissent à penser qu 'il s 'agirait du premier dont voici une vue .

 

pont-de-montcy-1922-copie.jpg

Le pont " Eiffel " ( 1922 )

 

Bien que ressemblant au premier pont en fer qui datait de 1890, on remarque d'emblée une plus grande légèreté des lignes , caractéristique du style Eiffel.

 

pont-de-montcy-1890-copie.jpg

Le pont de 1890

 

D' après les documents laissés par la Société de Construction Metallique de Levallois Perret , il y aurait eu également un projet , abouti ? de pont à Warcq ( notes et dessins ) .

 

Ainsi, les Ardennes auraient encore aujourd' hui  l' une des dernières réalisations de cet homme de génie , décédé en 1923,  si la guerre une seconde fois n' était passée par là !

 

pont-eiffel-40-copie-copie.jpg

 

Le pont " Eiffel " en mai 1940

 

Enfin un dernier  un mot pour rendre hommage à Gustave Eiffel qui avait su à son époque honorer les scientifiques français en plaçant leurs noms en évidence au premier étage de sa tour . Parmi eux : Chasles , Lavoisier, Ampère, Becquerel, Fresnel, Foucault, Daguerre ainsi qu' un certain ... Monge ( Mathématicien à l' école du génie de Mézières ) et Clément Sauvage ( Sedanais, géologue et Directeur des Chemins de fer de l' est ) .

 

adolphe-salles-et-gustave-eiffel.jpg

 

Renseignements pris auprès d' un descendant de la famille Eiffel , Monsieur Sylvain Yeatman-Eiffel , la direction de l' entreprise avait été reprise par son gendre , Adolphe Salles que l' on peut voir ci-dessus en compagnie de son illustre beau-père au pied de l' ultime escalier de la Tour Eiffel. Merci à lui pour ces précisions.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×