Le Legs de Napoléon 1er aux Ardennes

C'est à Saint-Hélène que Napoléon 1er rédigea ses mémoires mais aussi ses dernières volontés . Il légua à cette occasion , une partie de sa fortune aux Ardennes , lesquelles se virent octroyer  une dotation dont le conseil général décida d' affecter la rente à la création en 1854 de 9 lits '' Napoléon '' . Il s' agissait d' accueillir dans les 5 hospices du département ( Mézières, Mouzon, Rethel, Vouziers et Charleville , les vieillards ( anciens militaires , fonctionnaires ou personnes sans revenus ) sur affectation du préfet . Cette indemnisation des Ardennes au titre des départements dévastés en 1814 et 1815 , clôturait le testament de Napoléon 1er avec les légataires particuliers, les hommes du bataillon de l' île d' Elbe , les blessés de Waterloo et les combattants de 1792 à 1815 .

 

Testament de napoleon ier page 5 archives nationales champagne ardennes

Dernière page du testament de Napoléon 1er.

 

Je lègue mon domaine privé, moitié aux officiers et soldats qui restent de l’armée française, qui ont combattu depuis 1792 à 1815 pour la gloire et l’indépendance de la nation ; la répartition en sera faite au prorata des appointements d’activité ; moitié aux villes et campagnes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, de l’Ile-de-France, de Champagne, Forez, Dauphiné qui auraient souffert par l’une ou l’autre invasion. Il sera de cette somme prélevé un million pour la ville de Brienne, et un million pour celle de Mery. 

Sources:

 

Article de Sylvain Métivier , Le legs de Napoléon 1er en province sous le second empire . '' Napoléon III, le magazine du second empire N°41, p.30-36

 

Archives nationales

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×