Jean Mermoz

Le célèbre aviateur Jean Mermoz , premier à avoir réussi la traversée de l' Atlantique Sud (12-13 mai 1930, de Saint-Louis du Sénégal à Natal )  n' est pas né dans les Ardennes mais il y a passé sa jeunesse . Sa mère , séparée de son père y était revenue vivre chez ses parents, Monsieur et Madame Gillet à Mainbressy ( 08 ). Jean Mermoz fut donc élève de la '' communale '' du village. Véritable force de la nature , Mermoz en imposait par son physique d' athlète . Au retour d' une fête à Mainbressy où il avait amené son petit cousin ( Charles Mermoz ) , une roue de sa Renault " Grand Sport " crève . Délaissant le cric , il soulève la voiture tandis que Charles change la roue ! (1) . Mermoz est également un séducteur auquel les filles des alentours ne sont pas insensibles si l' on en croit les témoignages locaux , comme à Hardoye (2).

Devenu célèbre , Mermoz fit l' acquisition en 1934 d'une propriété pour sa mère à Rocquigny ( 08 ), qu' elle conservera jusqu' en 1953. Pilote intrépide , il n' hésitait pas à se poser en pleine pâture , comme s' en souviennent Norbert, Michel Boiron et Guy Malvy qui aidèrent plus d' une fois leurs parents à tirer l' avion personnel de Mermoz embourbé dans un pré de Mainbressy (3).

Le 13 décembre 1936, 6 jours après la disparition de Mermoz et de son hydravion '' La croix du Sud'', son ami , le célèbre pilote et écrivain Saint Exupéry écrivait  << Il faut encore chercher Mermoz >> dans les colonnes du journal '' L' Intransigeant '' .

Sous l' occupation , les Allemands tentèrent de récupérer l' image du héros en autorisant un film à sa gloire intitulé '' Mermoz '',  avec une musique originale du célèbre compositeur Arthur Honegger . Le 11 octobre 43, le Maréchal Pétain en personne se fit projeter le film en avant première privée, en présence de la mère du pilote ce qui valut à cette dernière une image peu flatteuse à la libération.

En dépit de cet épisode peu connu , la mère du héros de l' aéro-postale perpétua inlassablement son souvenir. Gabrielle Mermoz correspondait avec Joseph Kessel , ami de son fils depuis 1930, lequel publiera un livre sur Mermoz qui deviendra un best-seller.  Invitée à Buenos Aires en 1950 par Air-France , '' Mangaby'' conserva sa correspondance , qu' elle recopiait même pour ses parents (4) . Décédée en , la mère de Mermoz repose au cimetière de Mainbressy ( Ardennes ). Il est peu fait état de son père . Grand, le visage rude , énergique, avec deux yeux gris bleu, aux reflets d' ardoise du ciel des Ardennes , papa Mermoz rappelle bien son fils . '' Mon fils , je le voyais souvent, très souvent , jamais il n' oublia son vieux père , et, quelques semaines avant son ultime départ pour Dakar , il vint à Soissons passer trois jours avec moi et nous allâmes pêcher ensemble au bord de l' Aisne .(5)

1- Hors série Terres Ardennaises , juin 87

2-http://m.fr.geneawiki.com/index.php/Famille Parent

3- www.cg08.fr

4-  Catalogue de la vente aux enchères du 11 octobre 2008 à l' Hôtel Marcel Dassault. Commissaire-priseur : Hervé Poulain

5- revue Aéro, 5 mars 1937 

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site