Jean Mermoz

Le célèbre aviateur Jean Mermoz , premier à avoir réussi la traversée de l' Atlantique Sud (12-13 mai 1930, de Saint-Louis du Sénégal à Natal )  n' est pas né dans les Ardennes mais il y a passé sa jeunesse . Sa mère , séparée de son père y était revenue vivre chez ses parents, Monsieur et Madame Gillet à Mainbressy ( 08 ). Jean Mermoz fut donc élève de la '' communale '' du village. Véritable force de la nature , Mermoz en imposait par son physique d' athlète . Au retour d' une fête à Mainbressy où il avait amené son petit cousin ( Charles Mermoz ) , une roue de sa Renault " Grand Sport " crève . Délaissant le cric , il soulève la voiture tandis que Charles change la roue ! (1) . Mermoz est également un séducteur auquel les filles des alentours ne sont pas insensibles si l' on en croit les témoignages locaux , comme à Hardoye (2).

Devenu célèbre , Mermoz fit l' acquisition en 1934 d'une propriété pour sa mère à Rocquigny ( 08 ), qu' elle conservera jusqu' en 1953. Pilote intrépide , il n' hésitait pas à se poser en pleine pâture , comme s' en souviennent Norbert, Michel Boiron et Guy Malvy qui aidèrent plus d' une fois leurs parents à tirer l' avion personnel de Mermoz embourbé dans un pré de Mainbressy (3).

Le 13 décembre 1936, 6 jours après la disparition de Mermoz et de son hydravion '' La croix du Sud'', son ami , le célèbre pilote et écrivain Saint Exupéry écrivait  << Il faut encore chercher Mermoz >> dans les colonnes du journal '' L' Intransigeant '' .

Sous l' occupation , les Allemands tentèrent de récupérer l' image du héros en autorisant un film à sa gloire intitulé '' Mermoz '',  avec une musique originale du célèbre compositeur Arthur Honegger . Le 11 octobre 43, le Maréchal Pétain en personne se fit projeter le film en avant première privée, en présence de la mère du pilote ce qui valut à cette dernière une image peu flatteuse à la libération.

En dépit de cet épisode peu connu , la mère du héros de l' aéro-postale perpétua inlassablement son souvenir. Gabrielle Mermoz correspondait avec Joseph Kessel , ami de son fils depuis 1930, lequel publiera un livre sur Mermoz qui deviendra un best-seller.  Invitée à Buenos Aires en 1950 par Air-France , '' Mangaby'' conserva sa correspondance , qu' elle recopiait même pour ses parents (4) . Décédée en , la mère de Mermoz repose au cimetière de Mainbressy ( Ardennes ). Il est peu fait état de son père . Grand, le visage rude , énergique, avec deux yeux gris bleu, aux reflets d' ardoise du ciel des Ardennes , papa Mermoz rappelle bien son fils . '' Mon fils , je le voyais souvent, très souvent , jamais il n' oublia son vieux père , et, quelques semaines avant son ultime départ pour Dakar , il vint à Soissons passer trois jours avec moi et nous allâmes pêcher ensemble au bord de l' Aisne .(5)

1- Hors série Terres Ardennaises , juin 87

2-http://m.fr.geneawiki.com/index.php/Famille Parent

3- www.cg08.fr

4-  Catalogue de la vente aux enchères du 11 octobre 2008 à l' Hôtel Marcel Dassault. Commissaire-priseur : Hervé Poulain

5- revue Aéro, 5 mars 1937 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×