Le général La Fayette fuit Sedan en 1792

La Fayette prête serment à la nation et au roi , le 14 juillet 1790 à la fête de la fédération

Tous les manuels scolaires évoquent " la fuite de Louis XVI à Varennes " en 1791  mais connaissez-vous la " fuite de Sedan " ?

En août 1792 , le célèbre Marquis de La Fayette héros de l'indépendance des Etats-Unis  ... devenu général en chef de l'armée française , apprend à son quartier général de Sedan , la chute de la royauté . Destitué par l'assemblée , remplacé par le général Dumouriez , il fuit la France et tente de gagner la Hollande en passant par la Belgique ...

2 ans plus tard, soupçonnés d'avoir favorisé sa fuite , les membres du conseil de la commune de Sedan sont arrêtés ... 

Tout commence le 10 août 1792 . A Paris le peuple s'empare des Tuileries où se trouve le Roi . Le 11, trois commissaires de la nation ( Antonin , Kersaint, et Péraldi ) sont chargés de faire revenir La Fayette à Paris ; le roi et sa famille sont transférés sous escorte au Palais de Luxembourg . Le 12 , La Fayette, partisan de la monarchie constitutionnelle, apprend la situation et fait arrêter les commissaires à sa recherche par délibération du conseil municipal de Sedan . Le 13 , Louis XVI et sa famille sont incarcérés à la prison du temple . Le 15 La Fayette tente vainement de rallier à lui ses soldats . Le 17 août , l' assemblée déclare La Fayette : hors la Loi et envoie à Sedan trois nouveaux commissaires ( Quinette, Isnard, et Baudin des Ardennes ) . Le 18 , le général Dumouriez est nommé en remplacement de La Fayette . Le 19 , le général La Fayette traverse la frontière belge accompagné d'une vingtaine d'officiers de son état major. Arrêté par les Autrichiens entre Bouillon et Rochefort , il déclare ne pas être émigré et vouloir se rendre en pays neutre . Il est fait prisonnier et transféré à la citadelle d' Olmutz . Il restera en captivité jusqu'en 1797 et en exil en hollande jusqu' en 1801 date à laquelle ... Bonaparte lui permet de rentrer dans son pays.

Entre-temps en 1794  , le comité de sûreté nationale ordonnait au conventionnel Levasseur de la Sarthe , l'arrestation des membres du conseil de Sedan pour être traduits sans délai devant le tribunal révolutionnaire ( arrêté du 4 floréal an II ) pour trahison . Tous périront sauf un trop malade pour être passé à l' échafaud !

Références: Mémoires de René Levasseur de la Sarthe , conventionnel , chez Rapilly éditeur à Paris . 1829

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×