Le général La Fayette fuit Sedan en 1792

La Fayette prête serment à la nation et au roi , le 14 juillet 1790 à la fête de la fédération

Tous les manuels scolaires évoquent " la fuite de Louis XVI à Varennes " en 1791  mais connaissez-vous la " fuite de Sedan " ?

En août 1792 , le célèbre Marquis de La Fayette héros de l'indépendance des Etats-Unis  ... devenu général en chef de l'armée française , apprend à son quartier général de Sedan , la chute de la royauté . Destitué par l'assemblée , remplacé par le général Dumouriez , il fuit la France et tente de gagner la Hollande en passant par la Belgique ...

2 ans plus tard, soupçonnés d'avoir favorisé sa fuite , les membres du conseil de la commune de Sedan sont arrêtés ... 

Tout commence le 10 août 1792 . A Paris le peuple s'empare des Tuileries où se trouve le Roi . Le 11, trois commissaires de la nation ( Antonin , Kersaint, et Péraldi ) sont chargés de faire revenir La Fayette à Paris ; le roi et sa famille sont transférés sous escorte au Palais de Luxembourg . Le 12 , La Fayette, partisan de la monarchie constitutionnelle, apprend la situation et fait arrêter les commissaires à sa recherche par délibération du conseil municipal de Sedan . Le 13 , Louis XVI et sa famille sont incarcérés à la prison du temple . Le 15 La Fayette tente vainement de rallier à lui ses soldats . Le 17 août , l' assemblée déclare La Fayette : hors la Loi et envoie à Sedan trois nouveaux commissaires ( Quinette, Isnard, et Baudin des Ardennes ) . Le 18 , le général Dumouriez est nommé en remplacement de La Fayette . Le 19 , le général La Fayette traverse la frontière belge accompagné d'une vingtaine d'officiers de son état major. Arrêté par les Autrichiens entre Bouillon et Rochefort , il déclare ne pas être émigré et vouloir se rendre en pays neutre . Il est fait prisonnier et transféré à la citadelle d' Olmutz . Il restera en captivité jusqu'en 1797 et en exil en hollande jusqu' en 1801 date à laquelle ... Bonaparte lui permet de rentrer dans son pays.

Entre-temps en 1794  , le comité de sûreté nationale ordonnait au conventionnel Levasseur de la Sarthe , l'arrestation des membres du conseil de Sedan pour être traduits sans délai devant le tribunal révolutionnaire ( arrêté du 4 floréal an II ) pour trahison . Tous périront sauf un trop malade pour être passé à l' échafaud !

Références: Mémoires de René Levasseur de la Sarthe , conventionnel , chez Rapilly éditeur à Paris . 1829

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site